Juillet 2017 : Bilan de nos devoirs de mémoire …

L’année scolaire 2016-2017 a été l’aboutissement et la reconnaissance du travail de toute une équipe de passeurs de mémoire (Gisèle, Renée, André, Florent…).

La collaboration entre le Cercle Généalogique Maralpin et le comité du Souvenir Français de Villefranche-sur-Mer a apporté une réelle valeur ajoutée tant au niveau historique, qu’humain. Cette synergie est d’autant plus d’actualité au vu de la convention de partenariat entre la Fédération Française de Généalogie et le Souvenir Français.

Nous sommes intervenus auprès de trois établissements élémentaires et un collège, ce qui représente environ 50 heures d’intervention auprès de 300 élèves et qui a nécessité plus de 250 heures de préparation.  

En accord avec le Comité de Nice (*), notre première intervention fut un atelier sur la grande guerre à l’école Saint-Sylvestre, qui nous a  à nouveau sollicités en fin d’année pour découvrir le débarquement de Provence et son histoire trop souvent oubliée.  Les écoles élémentaires de Villefranche-sur-Mer et Saint-Jean-Cap-Ferrat ont aussi eu la visite de notre équipe pour comprendre l’histoire de l’opération Dragoon.

 

Mais l’action majeure de l’année a été faite au Collège Jean Cocteau de Beaulieu-sur-Mer qui nous a permis de participer avec l’équipe pédagogique au devoir de mémoire des cinq classes de troisième. Un premier trimestre consacré à la 1ère Guerre Mondiale. Chaque élève a été formé aux recherches sur les parcours des poilus par la découverte de la généalogie militaire et a dû rédiger un hommage à un nom gravé sur le monument aux morts de leur commune, en préparation du 11 novembre. En complément, une exposition d’objets de la vie dans la tranchée fut montée au sein de l’établissement. Cette action a été saluée sur le site du rectorat.

En collaboration avec l’ANACR, nous avons aussi préparé les collégiens au Concours National de la Résistance et de la Déportation en intervenant sur l’origine et les conséquences du système concentrationnaire Nazi (article de mars 2017).  L’investissement et la pédagogie de Renée ont permis de traiter ce sujet et d’avoir les félicitations des intervenants du Mémorial de la Shoah.   

 

Toutes ces classes se sont rendues à Draguignan, pour visiter le musée de l’artillerie et honorer la mémoire d’un américain au cimetière du Rhône. Cette journée a été l’occasion de plonger les élèves dans la réalité des faits et de leur faire appréhender le sens du sacrifice de ceux qui ont donné leurs vies pour notre liberté.

Dans ce but quatre nouvelles sépultures ont été adoptées cette année. Nous savons que des familles reviennent pour voir le filleul de leurs enfants, ce qui nous encourage dans notre action de mémoire et sa transmission.  Leur présence par la suite, lors des commémorations est la concrétisation de ce travail de fond que nous avons entrepris.

Nous savons dès à présent que l’an prochain nous allons de nouveau intervenir au vu des demandes exprimées par les enseignants et de nouveaux sujets sont déjà à l’étude.

(*) : Le cercle généalogique maralpin travaille en collaboration avec le comité de Villefranche-sur-Mer, qui vient de prendre la gestion du comité de St Jean-Cap-Ferrat. L’entente cantonale lui permet d’intervenir uniquement dans ce secteur géographique, en dehors il est nécessaire d’avoir l’accord du comité du secteur, conformément au règlement du SF.  

 

Articles : Nice-Matin et Le Petit Journal de St Jean-Cap-Ferrat

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.