Février 2018 : « S’engager pour libérer la France »

Comme Mme Vallé la principale du Collège Cocteau de Beaulieu-sur-Mer l’indique dans Nice-Matin : « Avec l’Histoire on peut améliorer l’avenir ». Intégrée dans le parcours citoyens mis en place avec son équipe pédagogique, l’intervention de l’ANACR est devenue au fil des ans un rendez-vous incontournable pour toutes les classes de 3ème de cet établissement.

Dans le cadre du Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD), les « passeurs de Mémoire » Gisèle, Renée et André sont intervenus sur le thème 2017-2018 « S’engager pour libérer la France » les 19 et 20 février. Le Cercle Généalogique Maralpin à la demande de M. Marchessou, co-président départemental participe à ces actions pour la réalisation d’un support pédagogique et son animation.

Le diaporama  a été organisé autour des résultats des nombreuses recherches de l’équipe en complément des documentations fournies par le comité du CNRD, pour illustrer les différents aspects abordés par Renée. André était à ses côtés pour l’assister techniquement et  faire le reportage photographique pour le cercle.

La diversité des documents présentés a permis aux élèves d’appréhender cette période complexe de la Résistance. Grâce au montage structuré, réalisé par Florent, et varié dans sa forme, l’attention des élèves des cinq classes a été soutenue pendant un peu plus d’une heure, le reste du temps étant utilisé pour répondre aux nombreuses questions des enfants ou aux explications complémentaires de M. Marchessou dont le père était lui-même résistant.

Le mardi, nous avons eu chance que Daniel Gougenheim puisse se joindre à nous pour nous parler de son entrée dans la Résistance. Son  témoignage a été particulièrement émouvant lorsqu’il a évoqué son engagement  alors que ses parents venaient d’être déportés. Il n’avait que 13 ans et avait été surnommé « Mascotte » par le groupe « Soleil » auquel il appartenait. Nous espérons tous que « Nelly »  (Henriette Dubois) puisse à nouveau se joindre à nous l’an prochain, car malheureusement d’année en année les résistants sont de moins en moins nombreux à  témoigner des événements qu’ils ont vécus.   

Un grand merci aux professeurs d’histoire-géographie qui nous ont accueillis très chaleureusement et aux deux élues de Beaulieu-sur-Mer, Mesdames Marie-José Lasry – 1ère adjointe et Catherine Legros qui ont pu apprécier le travail réalisé.

Nous souhaitons bonne chance à la trentaine d’élèves volontaires qui se sont inscrits au concours et que nous retrouverons en fin d’année pour une sortie sur un lieu de mémoire.

Articles : Nice-Matin 

Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire